Débuter en production musicale, par Lifehacker

Lifehacker_MusicProductionPour les grands débutants, qui ne savent pas par où commencer (j’en connais plen), l’excellent site Lifehacker.com vient de publier un  »Basics of Music Production » pas mal fait, à jour, avec de bons conseils, et notamment des conseils d’achat pour constituer votre home studio.

Il s’agit d’un mini-cours basé sur Cubase (ça n’aurait pas été mon choix), en 4 étapes :

  • L’équipement
  • L’enregistrement audio
  • Les instruments virtuels
  • Le mixage

Pas mal fait, pas prise de tête. Une heure de lecture et vous en saurez assez pour avoir envie d’en savoir plus.

Y’a plus qu’à : http://lifehacker.com/the-basics-of-music-production-the-complete-guide-514079132

Scène ordinaire de la vie de musicien

Lu ce matin sur le webzine Time to Blast, le récit d’un concert de rock dans un petit bar parisien, ce genre de rade pourri où le patron ne connaît rien à la musique, te raconte n’importe quoi, ne veut pas te payer et ne s’intéresse aux musiciens que s’ils font venir des clients.

Pour avoir tourné dans des conditions proches, je sais que rien là-dedans n’est exagéré. Récit savoureux d’une soirée ordinaire de la vie d’un groupe de musique.

Rockploitation: Non, on n’a pas encore tout vu… hélas

Stratégie musicale online, par Virginie Berger

Un interview qui date d’il y a quelques mois, mais vraiment intéressant. Virginie Berger est une personne qui réfléchit, qui connaît l’industrie de la musique aussi bien le web, et qui dit des choses à la fois simples, évidentes, qu’on sent tous, mais qu’on ne sait pas toujours mettre en forme. Bref : de quoi se mettre les idées en place.


Interview de Virginie Berger par Girlz in Web. from GirlzinWeb on Vimeo.

Ableton Live 8 est sorti

Ableton Live 8
Mon logiciel favori de création musicale fait sa mue de printemps. Ableton a choisi le 1 avril pour mettre fin à la phase de béta test. Dès hier soir, le logiciel était disponible à l’achat.
Je dois patienter un peu avant de mettre la main dessus (le temps qu’Ableton traite ma commande manuellement, car je ne paie pas la TVA). Dès la semaine prochaine, une nouvelle ère commence, car Live 8 contient des nouveautés que j’attendais depuis très très longtemps (parmi lesquelles : un looper).

Et un peu plus tard cette année, toutes les barrières vont tomber et il n’y aura quasiment plus de limites à ce que je pourrai faire avec Live, lorsque sortira Max for Live, une version dédiée de Max/MSP (voir la vidéo).

Pour patienter, je pars à Zagreb ce week-end, assister (entre autres) à un live de ModeSelektor… Je sais, je suis un veinard.

Le mp3 a-t-il changé notre perception de la musique ?

Trouvé sur le site O’Reilly Radar, cet article qui relate une expérience menée par Jonathan Berger, prof de musique à l’Université de Stanford :

Chaque année, il fait écouter à ses nouveaux étudiants un panel d’enregistrements musicaux réalisés dans différents formats et différents niveaux de qualité, et il note leurs préférences.

Son observation : le format mp3 est en train de devenir rapidement le format d’écoute favori.

Sa conclusion : les jeunes, habitués à la mauvaise qualité sonore du mp3, se sont habitués à ses défauts et ont fini par les apprécier. Notre perception de la musique est donc en train d’évoluer.

Pour se faire une opinion définitive, il faudrait savoir exactement comment le test a été réalisé, mais il ne me paraît pas idiot de supposer que la familiarité avec un type de son finisse par provoquer une préférence. Un peu comme pour la nourriture : les habitués du Mac Do finissent par trouver que le steack qui se trouve à l’intérieur d’un big mac est savoureux, ce qui ne peut que faire sourire les amateurs de bonne viande.
(précision : ce n’est pas parceque la viande qui se trouve à l’intérieur des big macs est médiocre que je n’aime pas les big macs…).

Si le sujet vous intéresse, les commentaires qui suivent l’article sont assez intéressants.

Lien : The Sizzling Sound of Music sur O’Reilly Radar

Mastercuts Legends James Brown/Herbie Hancock/Quincy Jones, compilations au rabais

>Ces temps-ci, j’ai acheté pas mal de compilations pour étoffer ma collection de morceaux groovy et funky et renouveler mes mixes.

Parmi celles-ci, j’ai repéré la série « Mastercuts Legends« , des coffrets de trois disques, chacun d’entre eux se voulant un « best of » de : James Brown/Herbie Hancock/Quincy Jones ou bien Roy Ayers/Funkadelic/Sly & the Family Stone.

Pour Quincy, Funkadelic ou Roy Ayers dont je n’avais pas grand chose, cela m’ a semblé intéressant, j’ai acheté.

Verdict :

  • Quincy Jones : des morceaux big band pleins de réverb, et pas les meilleurs. La face « pompier » du grand Quincy
  • James Brown : intégralement des morceaux Live avec un son pourri
  • Herbie : des fonds de tiroirs, des essais un peu brouillons, deux ou trois bons morceaux.

Bref, n’achetez cette compile que si vous êtes mort de faim et que vous possédez déjà tous les enregistrements de ces artistes, et que vous en voulez d’autres absolument.

En revanche, l’autre coffret que j’ai acheté (Roy Ayers, Funkadelic, Sly & the Family Stone) est vraiment pas mal du tout.

We love Border Community


On est allés voir We Love Border Community ce samedi à la Chesnaye du Roi, dans le Bois de Vincennes.

Plein de bons points pour cette soirée : un son excellent, un cadre très réussi, juste ce qu’il fallait de monde pour se sentir bien, une organisation pas mal du tout (quand même, on a vu des gens qui ont attendu jusqu’à 30 minutes pour entrer, dans une soirée vraiment pas gigangesque… c’est toujours dommage).

Sur le plan de la musique, le DJ set de Peter en début de soirée, et celui de James Holden en fin de soirée ont été des moments de bonheur. Bon goût, maîtrise, plaisir… Tout ce que j’aime.

J’ai été beaucoup moins convaincu par les lives de Ricardo Tobar (un truc brouillon, plein de fautes rythmiques, pas de sens de la progression), et, plus surprenant, par Nathan Fake, pourtant auteur d’un album totalement magique (Drowning in a sea of love).

Un seul petit détail aurait pu faire basculer la soirée vers le bonheur parfait : deux ou trois degrés de plus, pour qu’on puisse rester dehors, allongés sur le sol à écouter la musique… Mais voilà, l’été à Paris, c’est pas l’été à Barcelone.

Un nouveau Daft Punk en novembre ?

Trouvé sur le site kdbuzz (un lien envoyé sur Facebook par Laurent Garnier’s Crew) : un extrait d’interview de Pablo Winter, où l’on apprend qu’il a cessé d’être le manager des Daft Punk car il voulait s’occuper exclusivement de son label Ed Banger, et où l’on apprend surtout que les Daft Punk sont retournés en studio…

(Mise à jour juillet 2007 : eh ben, ça c’est un scoop à la noix !)

http://www.kdbuzz.com/index.php?2008/06/25/143-daft-punk-a-brand-new-album-soon

Sonar 2008 is over

Et voilà, Sonar 2008 se termine… Encore deux jours à Barcelone pour décompresser, et une soirée à la Terrassa pour finir cette série nocturne en beauté, mais déjà ce séjour est réussi au delà de tous les espoirs.

Le moment magique absolu de ce Sonar pour moi a été Frankie Knuckles, que je suis allé écouter par curiosité et qui nous a fait danser non stop sur une house paradisiaque pendant que le soleil se levait. L’un des meilleurs DJ sets que j’ai jamais entendus. Tout simplement hallucinant !

Pourtant, juste avant lui, Boyz Noise nous avait régalé d’un set risqué, érudit, totalement efficace, assez indépassable.

Et le lendemain soir, un moment vraiment très fort autour d’Ed Banger avec une série Nil / Krazy Baldhead / Sebastian vraiment réussie. (personnellement, j’ai trouvé Sebastian largement en dessous des autres, mais je suis le seul à le penser… Peut-être que mon coup de barre de 4h15 est responsable de ma baisse d’intérêt, donc je l’inclus dans le « moment magique du samedi soir ».

Et puis comme d’habitude Miss Kittin, toujours si agréable, qui chante toujours aussi faux mais si bien à la fois.

Autre bonne surprise : Yelle, super dynamique, qui a vraiment fait bouger la foule.

Au chapitre des déceptions, Madness (oui, les vieux de Madness), complètement cuits.
Autre déception : 2 many DJs, que j’ai trouvés (à deux reprises puisqu’ils ont joué les deux soirs) pas du tout convaincants, brouillons et bruyants.

Intéressé sans plus par Roisin Murphy, qui nous a offert un bon moment un peu froid.

Et puis il y a tous ceux qu’on n’a pas eu le temps d’aller voir, ou bien dont on a pu écouter seulement deux ou trois morceaux : Yazoo, Justice, Chloé, James Holden… Ce sera pour la prochaine fois.

Parceque ce qui est bien avec Sonar, c’est qu’on ne peut pas tout voir, mais qu’il y aura une prochaine fois.

Sonar Pass 2008


Boys Noise, Erol Alkan, Justice, Frankie Knuckles, Ritchie Hawtin, Sebastian, Chloe, Ricardo Villalobos, Madness, Roisin Murphy… Et tous les autres que je vais découvrir. Ca y est, j’ai acheté mon pass Sonar !

Mais surtout, j’arrive la veille, pour aller écouter Etienne de Crecy, Nathan Fake et James Holden au Razzmatazz… Juste un peu vert de ne pas arriver encore un jour plut tôt (Vitalic + The Hacker live…)